Jour de conge a Dhaka
  

Jour de conge a Dhaka

Dhaka, Bangladesh le 19/11/2010

 

Ce matin, surprise. Quand nous sortons de l'hotel a 7h du matin pour boire notre tchai matinal... personne dans les rues! La ville est litteralement deserte (et, Oh exception, silencieuse), et nous pouvons deambuler librement dans les grandes arteres desertees. La faute a l'Aid qui, dans son 3eme jour, garde les bangladeshis a la maison et les magasins clos.

Nous pouvons visiter Old Dhaka a pied tranquillement. Seul inconvienient: les traces de la fete sacrificielle ne sont pas toutes effacees, et mettent notre odorat (et parfois notre vue) a rude epreuve. Heureusement, il reste le bazar hindou, et ses senteurs d'encens!

Puis, peu a peu, la vie reprend ses droits, mais endimanchee, et nos contacts sont tres conviviaux. On nous invite a boire le the dans une maison ou le maitre des lieux parle un peu l'anglais, et nous comprenont que c'est pour nous presenter l'un de ses fils qui, comme beaucoup, cherche des contacts facebook. Ici, tout le monde est sur Facebook! Meme les paysans dans les rizieres (enfin... peut-etre)> En tout cas, tous ont un portable.

En fin de journee, Karinee Martirossian oblige, nous visitons l'eglise armenienne, fondee en 1781, puis la belle mosquee, toute paree de mosaiques interieures.

Une visite dans le Dhaka sud, de l'autre cote de la riviere (cote petits metiers) tourne au delire, tant les gens sont contents de nous voir. Ils nous raccompagnent en cortege jusqu'au bateau.

 

Commentaires

 Gérard Rachel ROBERT
Coucou, voilà les Robert's ..! Alors René, toujours en train de se distinguer ? pince-mi et pince-moi ? C'est du harcèlement masculin ! René j'espère que tu as manifesté dans la rue ! Bravo pour cette initiative c'est plus rapide et plus complet qu'une carte postale à l'ancienne.... Votre guide de Dhaka Mohamed aurait sans doute besoin d'une autre source d'information afin de mieux comprendre la réalité en FDrance. C'est sans doute la distance qui brouille les infos ?? Serait-il branché sur radio Elysée (devenu le chateau...) déjà ne pas confondre réforme et contre réforme mais se serait un peu long à développer ici. Bref, vous nous donnez à moi en particulier l'envie de boucler notre joli balot de couleur et de partir sous d'autres latitudes ... Nous sommes toujours en plein travaux (int et ext) et cela finit par lasser (vous connaissez je crois...) en plus le temps c'est plutôt genre "mousson" gris et pluie petite certes mais .... Bisous à Guillaume et faites attention, ils vont finir par le garder comme nouvelle divinité. Au plaisir de parler de votre voyage de vives voix avec images à l'appui.... Amitiés Gérard Bisous Rachel



Autres récits de voyage

Autres Recits en Bangladesh