Retour dans le triangle culturel
  

Retour dans le triangle culturel

Habarana, Sri Lanka le 29/12/2013

 
28 décembre

Nous quittons le pays tamoul hindouiste pour revenir au calme... heu, c'est à dire dans la partie cinghalaise boudhiste.
Autour de notre petite guesthouse, a Habarana, de petits chemins de terre serpentent entre rizières, habitations, et plans d'eau couverts de nénuphards. Nous apercevons de très nombreux oiseaux, des varans, des écureuils, ainsi qu'une sorte de grosse sauterelle phasme (allez, on vous joint la photo) et un petit loir.
 

 
Ici, le calme règne, seulement troublé par la musique du boulanger: dans un tuk tuk reconverti en étal de pains et brioches, il sillonne les petites pistes en diffusant la musique de la Lettre a Elise pour avertir de son passage.
 

29 décembre
 
Aujourd'hui, ascension du site emblématique du Sri Lanka: Sigiriya, le rocher du lion. C'est le site touristique type. Toutes les nationalités se croisent ici: ça fait partie de la journée. On se bouscule pour monter les 1200 marches métalliques acrochées à la paroi vertigineuse, cotoyant les singes toujours prêts a toutes les pitreries pour un gateau ou une banane.
 
 

 
Des multitudes de petites marches gravées à même la roche, sans aucune sécurite témoignent de la gageure à acheminer les materiaux qui ont servi à la construction du monastère situé au sommet (1er siècle avant JC, quand même! Et avec piscine s'il vous plait...).
Un site vraiment impressionant et unique qui mérite bien sa réputation.
 

 
 
Et pour finir, un petit guide pour choisir sa place dans un bus sri lankais (ca marche aussi pour l'Inde):
 
Cas n°1: vous attrapez le bus sur la ligne: laissez-tomber: le bus est plein, et vous serez debout, coincé entre un petit moustachu et une grand-mère maigroulette (mais néanmoins très sympathique: elle n'arrêtera pas de vous causer, malgré le fait que vous compreniez pas un mot de son discours).
Cas n°2: vous montez dans le bus en debut de ligne. La chance est avec vous: vous aurez un siège. Encore faut-il bien le choisir! Les deux places derrière le conducteur sont reservées aux bonzes. Pour les autres, toute la subtilité est de trouver le bon compromis : pas trop près des baffles qui crachent en continu de la musique indienne à 120 db. Pas non plus au dessus des essieux... sauf si vous aimez vous assoir avec les genoux au niveau de la poitrine... Et en parlant de la musique, on vous en met un petit echantillon, pour que
vous vous rendiez compte du calvaire quand le voyage dure 6h... les boules quies sont les amies des voyageurs!
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Sri Lanka